Bien-être et sommeil : zoom sur quelques idées reçues 1/2

Bien dormir, c’est un état d’esprit. Lorsqu’on est apaisé, zen avec soi-même et avec ses semblables, les nuits se passent généralement bien. Pourtant, bien des facteurs matériels entrent également en compte. Et comme il est aussi important de savoir quoi faire que savoir ce qu’il faut éviter, voici quelques idées reçues sur ce qu’est un sommeil efficace.

forme-sante-sommeil

. « Les médicaments chimiques sont une solution ».

Dans notre société, on a bien trop tendance à se « bourrer » de médicaments au moindre souci. Si les remèdes naturels à base de plante peuvent être bénéfiques, le reste est à considérer avec beaucoup de recul. Surtout, vous ne devez pas devenir dépendant des médicaments et ne pas vous jeter sur une solution de facilité qui au final ne résoudra pas forcément votre problème. Surtout, les médicaments chimiques résolvent le problème soir après soir, mais au final sont dangereux pour la santé.

. « Une longue nuit de sommeil est forcément réparatrice ».

Elle peut l’être comme ne pas l’être… tout comme une nuit courte peut également l’être ou ne pas l’être. Tout dépend si vous avez bien dormi ou non. Si vous vous couchez avec des idées négatives plein la tête, sans vous être préparé et dans un cadre peu agréable, il y a de fortes chances pour que votre sommeil soit de piètre qualité. La période de sommeil profond pourrait alors être très raccourcie, et vous pourriez être fatigué même après huit ou neuf heures de sommeil d’affilé. Le secret d’un bon sommeil, c’est d’allier la qualité à une quantité dosée.

mauvais-sommeil

. « Une courte nuit de sommeil est forcément dévastatrice ».

Non, pas nécessairement, et pour les mêmes raisons que celles expliquées précédemment.

. « Une nuit blanche ou une nuit très courte se rattrape par une grasse matinée ».

sommeil-efficace
En principe, une grasse matinée est plutôt faite pour « traîner » un peu au lit en lisant ou en y prenant son petit déjeuner. Toute une grasse matinée à dormir vous met en décalage. En vous réveillant vers onze heures ou douze heures, vous n’aurez pas du tout sommeil le soir même, et aurez moins profité de la lumière du jour. Vous aurez alors tendance à refaire une nuit courte, pour refaire une longue grasse matinée le lendemain matin !
Vous remarquerez aussi qu’une grasse matinée ne vous met pas spécialement en forme pour l’après-midi. Si vous avez passé une nuit blanche ou une nuit très courte, levez-vous entre huit heures et neuf heures trente du matin, faites une petite sieste dans l’après-midi et couchez-vous plus tôt que d’habitude le soir même.

. « Une sieste, ça vous « casse » une journée ».

Cette fausse idée vient du fait qu’on a trop souvent tendance à considérer un moment de somnolence comme une sieste. Or une sieste ce n’est pas cela, une sieste c’est s’accorder un vrai somme dans la journée, même sur un laps de temps court. En optimisant bien ce moment (nous y reviendrons plus loin), vous verrez qu’une sieste vous aide à passer de meilleures journées, à être plus en forme, et mieux concentré sur vos tâches.

. « Chacun a besoin d’un même temps de sommeil ».

sleeping girl

Certaines personnes ont des organismes réglés pour avoir des temps de sommeil plus longs, d’autres plus courts. Si après avoir travaillé sur vous-même vous vous apercevez que votre cycle de sommeil est plutôt court, organisez-vous en fonction de cela. N’écoutez pas ceux qui prétendent que dormir moins de huit heures par nuit serait nécessairement mauvais pour la santé : nous sommes des individus différents avec des besoins différents !

Dans quelques jours, nous verrons ensemble quelques autres idées reçues très (trop) souvent entendues.

Souhaitez-vous en lire beaucoup plus ? Découvrez dès à présent mon eBook « Astuces pour mieux dormir » sur Amazon / Google Play / Kobobooks / ou Apple.

magnetiseur-paris

Apprenez à magnétiser vos proches

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*