Comment mettre l’émotionnel au service du bien-être

Il y a peu, je faisais le parallèle entre fragilité et émotionnel (ici plus précisément « Stress, terrorisme… le temps de la réflexion – leçons à tirer pour votre évolution personnelle »). Il me semblait important d’apporter quelques précisions et indications. Rassurez-vous ! On ne parle plus de terrorisme ou d’attentats. Je viens aujourd’hui vous parler de réflexions personnelles sur le monde des émotions.

visages joyeux et agacés

Émotionnel et fragilité

En préambule je dirais que l’émotionnel est comme le mental et le subconscient : ce peut être un ami comme un adversaire. Ce qu’il faut comprendre, c’est que lier l’émotionnel à la fragilité n’est pas forcément péjoratif. Prenons le moment où vous êtes dans les bras de votre conjoint. Songez à un moment tendre, amoureux. Vous êtes bien dans un moment de fragilité. Logique. Vous ne cherchez pas à vous défendre, n’êtes en rien sur vos gardes. Et heureusement ! En somme, vous confiez et partagez votre âme, votre corps, votre esprit avec la personne que vous aimez. Et elle, fait de même avec vous. Il n’y a rien de plus beau n’est-ce pas ?

Si à ce moment-là précis, la personne aimée désirait vous manipuler, elle y parviendrait certainement. En tout cas, avec bien plus de chances de parvenir à ses fins que par un autre biais. L’émotionnel vous rend sans défense, et ce n’est pas du tout un souci lorsqu’on est avec une personne de confiance.

Émotionnel, pour le meilleur et pour le pire

Certains conjoints manipulateurs/trices savent parfaitement utiliser l’émotionnel pour faire de l’autre leur marionnette. C’est souvent le cas, notamment, des pervers narcissiques. Ce n’est pas une situation que je vis (bien que je l’ai vécu par le passé), et j’espère que ce n’est pas une situation que vous vivez, ou vivrez un jour. Néanmoins, je suis persuadé que vous comprenez de quoi je parle.

femme en posture de lotus

Afin de mettre l’émotionnel au service de votre bien-être, travaillez sur cette image du câlin avec l’être aimé. Si vous êtes célibataire, imaginez quelqu’un. Visualisez la situation : vous êtes dans un cocon d’amour et de félicité, à nu, vous n’êtes plus qu’une boule de tendresse. Vous êtes fragile, certes, mais dans une situation totalement sécurisante.

Ne plus se laisser piéger par son émotivité

Ensuite, apprenez à repérer les discours émotionnels. Ils sont légions. Médias, politiques, publicités, on donne de plus en plus dans le discours émotionnel. Ce n’est pas qu’il n’y a plus que cela… mais pas loin. Repérez le champ lexical. Les raccourcis. Les paroles alarmistes. Notez tout ce qui se rapporte aux larmes, au cœur, à la joie ou la souffrance.

Ainsi, à chaque fois que vous entendez/lisez un discours très porté sur l’émotionnel, imaginez de nouveau votre cocon. Ressentez de nouveau votre fragilité. Êtes-vous vraiment, cette fois-ci, dans un cocon sécurisant ? Sans doute pas. À la place de l’être aimé se trouve à présent un publicitaire, un homme politique ou un journaliste cherchant à vous faire accepter son message. Êtes-vous dans une bonne posture, avez-vous raison de lui offrir ainsi votre âme ?

masques de théâtre

Cette image est très efficace pour ne plus se laisser avoir par les discours émotionnels. Bien entendu, il ne faut pas aller dans l’extrême inverse et rejeter en bloc toute émotion, ou tout discours qui tiendrait de l’émotionnel. Sachez plutôt prendre du recul et de la distance. Analysez, soyez dans la réflexion et plus personne ne pourra vous manipuler.

Et vous, vous arrive-t-il de vous sentir manipulé par vos émotions ? Si oui, de quelle façon ?

Au-delà de l’émotionnel, un autre élément agit beaucoup sur notre évolution personnel : l’instinct. Pour en savoir plus sur le sujet, lisez mon article « L’instinct est-il un frein à votre évolution personnelle ? ».

Cet article a 2 commentaires

  1. Bonjour je pense que si on contrôle encore trop nos émotions ça serait pas comme une barrière entre nous et nos conjoints? Il me semble que à un moment on ne sera pas au même niveau d’onde . Sinon c’est une méthode très efficace. Merci encore

    1. Bonjour Nicolas, en fait, tout dépend du moment. Dans les moments de partages et de détente, il est bon de ne pas chercher à contrôler ses émotions. A d’autres moments, se laisser dépasser par ses émotions peut être catastrophique.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×

Panier