Méthode magnétique pour repérer les aliments à privilégier

femme méditant

Comment utiliser les ondes énergétiques des aliments

Mettons que vous ayez un doute sur un aliment. Vous avez envie de vin mais craignez un mal de tête, envie d’un steak mais craignez que cela soit trop lourd, etc. Rendez-vous à la cuisine, saisissez l’aliment qui vous fait envie. Fermez les yeux. Ressentez bien le magnétisme de vos mains. En principe, vous devriez sentir passer l’énergie de l’aliment dans vos mains, puis dans votre corps. Si, je vous assure que c’est possible, et assez facilement.

Que ressentez-vous ? Du bien-être, du plaisir, ou au contraire un mal-être ? Pour ma part, si ce n’est pas le bon moment pour un verre de vin, je vais clairement ressentir une gêne au niveau du front (je ne peux boire que peu de vin rouge, il me donne facilement des maux de tête). N’essayez pas de « chercher » absolument un malaise ou un bien-être dans votre corps, cela doit venir tout seul. Parfois, ça ne marche pas du premier coup. Parfois encore, on ressent quelque chose mais de façon presque imperceptible, sans être sûr. C’est normal, c’est signe que vous êtes sur la bonne voie. Continuez, persévérez.

Peu à peu, vous ressentirez davantage de sensations. Cette méthode, qui plus est, vous permet d’améliorer vos ressentis magnétiques. Elle correspond notamment aux enseignement de Douglas Harding (que je ne suis pas sur tous les points), qui nous rappelle cette étonnante vérité : nous « devenons » ce que nous tenons.

femme méditative

Toucher, ressenti et métamorphose

Lorsque vous touchez un verre, y’a-t-il d’un côté la sensation de votre peau et de l’autre ce verre ? Pour vraiment ressentir la texture et la froideur du verre, est-ce qu’en fait votre main n’est pas comme « devenue » soudainement cette matière ? Personnellement, je crois vraiment en cette théorie. Si si, faites l’expérience : touchez différentes choses dans votre pièce en vous appuyant sur cette réflexion, vous verrez, on a vraiment l’impression de devenir ce que l’on touche.

– C’est du reste ce qui est si beau en amour. Quand on fait l’amour, on devient l’autre et l’autre devient soit –

main contre un arbre

Au-delà du toucher et de cette expérience « nous devenons ce que nous touchons », il y a deux autres expériences à réaliser avec votre organisme :

– Tout d’abord, bien entendu les expériences magnétiques ! Oui, vous êtes notamment là pour améliorer votre magnétisme, je vous le rappelle :-). Une fois que vous aurez mis en place les conseils de cet article, poursuivez-les lors de vos séances de magnétisme, ou bien tout simplement dans les gestes du quotidien lorsque vous touchez quelqu’un (bises, enlacement, poignée de main…). Travaillez alors sur vos ressentis au niveau de l’estomac.

– Par ailleurs, faites de votre estomac un outil bien-être. Faites-en un testeur, pour savoir si telle ou telle chose est bonne pour vous ou non. L’estomac est lié au Moi profond plus qu’au mental. Il arrive par exemple que votre mental dise non à une activité physique ou une sortie, mais que si vous faites une méditation en vous concentrant sur l’estomac, vous ressentirez celui-ci tout léger à l’idée de cette activité. Ce qui sera généralement bon signe.

Je focalise un peu sur l’estomac car cette partie du corps est, magnétiquement parlant, un « point central ». Mais une fois que vous serez centré sur l’estomac, vous pourrez bien entendu étendre les ressentis à tout votre organisme et tout votre corps.

Dans la vie bien souvent, au lieu de se lancer dans de grandes théories, il suffit de s’écouter. Si vous souhaitez en savoir encore davantage sur le sujet, lisez mon article « Et si votre organisme savait ce dont votre vie a besoin ? ».

magnetiseur-paris

Apprenez à magnétiser vos proches

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*