Concepts, convictions : où sont les mensonges, où sont les vérités ?

Comment définir VOS propres vérités et convictions

Il est certainement bon d’avoir des convictions. Mais en certains moments de l’existence, on doute. On a l’impression d’avoir été malgré soi formaté, manipulé. Il est clair que nous sommes influencés par de nombreuses sources, dont nous n’avons pas nécessairement conscience. Influence du cercle familial, amical, influence du foyer, des médias… De nos jours, certains cherchent à s’en émanciper en adoptant systématiquement la conviction inverse. Si par exemple les médias disent blanc, on pense automatiquement noir, et vice versa. En réalité, la manipulation est alors la même ! Une personne qui pense que les médias mentent sur tout est autant manipulable que celui qui accepte toutes les informations médiatiques sans réfléchir.

Avant tout, quelles que soient les convictions de chacun, l’essentiel n’est pas de déterminer immédiatement ce que l’on pense. Il s’agit tout d’abord de comprendre pourquoi on pense cela. D’où cela vient, quels sont nos doutes, de quelle façon notre pensée se construit-elle. Cela vous paraît compliqué ? Non… en réalité, c’est tout simple. Voici comment faire :

peur du jugement

. Imaginez être face à un contradicteur. Il vous interroge sur différents points, vous pose des questions dérangeantes. Exemple : si vous êtes convaincu de la nécessité de régulariser les sans-papiers, étudiez tous les contre-arguments. Au besoin, faites vos recherches sur Internet. Compliquez-vous volontairement la tâche en éludant d’emblée tous les contre-arguments basiques, autrement dit les arguments qui n’en sont pas (les commentaires racistes et violents, les appels clairs à la haine…). Penchez-vous sur les discours les plus précis et pertinents. Tentez d’y répondre, sans vous mentir, sans chercher à fuir la question ou à répondre par des pirouettes (sur ce point, les politiques nous ont montré les exemples à ne pas suivre 🙂 ).

. Quelles sont vos réponses ? Êtes-vous gêné dans cette conversation fictive, ou au contraire assuré et fier de défendre vos idées ? Souvent, on ne parvient pas à bien argumenter. On se rend compte qu’en fait, on a discuté jusqu’alors de tout cela uniquement avec des convaincus, et qu’on a écouté uniquement des discours allant dans notre sens. Attention : ce n’est pas pour cela qu’on a tort de penser ce que l’on pense. Seulement, à quoi sert une pensée, une conviction ? Une pensée construite (qu’elle quelle soit !) vous rend plus fort, plus intelligent. Elle sert à avancer dans la vie, à défendre des idéaux. Elle sert même, à terme, à organiser sa vie et concevoir des projets. Une pensée surfaite (là encore, qu’elle quelle soit) vous rend manipulable. Elle est plus emprunte d’émotions que de réflexions. Elle peut facilement vous égarer.

slide_debat

Une conviction profonde, qu’il s’agisse de magnétisme ou de Karma, se ressent au plus profond de l’être

Nous avons pris pour exemple un thème politique. Qu’en est-il d’un thème plus personnel, comme par exemple une conviction religieuse ? Cela diffère un peu, car une telle conviction on la ressent dans sa chair, au plus profond de soi. Pour ma part, je crois au Karma et en la réincarnation. Pourquoi ? Oh, je pourrais vous l’expliquer. Nous pourrions en débattre. Mais les explications ne tiendraient pas sur des livres entiers, et il n’y aurait pas matière à d’interminables conversations. Tout simplement parce que cette conviction, je la ressens en moi : la voilà la vraie raison. Mon bon sens, ma logique me disent qu’il s’agit-là d’une vérité. Un chrétien ressent la même chose par rapport à sa propre conviction. Au-delà de son éducation et de ce qu’on lui a inculqué, il ressent au plus profond de lui que le Christ est notre sauveur. Le même schéma s’adapte au musulman, au juif, à l’athée… et à tout autre dogme possible.

17616_une

S’il est vrai que la différence s’arrête là, j’affirme qu’il est également utile de réfléchir à ses convictions profondes et religieuses. Tout d’abord, pour se détacher de ce qu’on nous a inculqué, afin de penser par soi-même. Ensuite, afin de pouvoir défendre ses idéaux. Certes, aujourd’hui on a tendance à dire : « chacun pense ce qu’il veut, point », et je ne suis pas en désaccord là-dessus. Mais à force de l’affirmer, il n’y a plus de débats. On ne discute plus qu’entre gens convaincus par les mêmes choses, et les débats en sont rarement des vrais. De fait, lorsqu’on rencontre quelqu’un vraiment en profond désaccord avec ses pensées, c’est souvent la fuite pour l’un comme pour l’autre (« C’est ce que tu penses, inutile d’en discuter »…). En faisant cela, vous vous privez de l’opportunité de faire évoluer votre pensée !

Une société actuelle ne cultivant ni le bien-être ni la réflexion

8b3fc760852ab9736023568305d67c5d20090620125151

Aussi, n’ayons pas peur de réfléchir, de tout remettre en question. N’ayons aucune crainte d’affronter pacifiquement, par la parole ou l’écrit, celles et ceux qui ne pensent pas comme nous. En sortant de notre sphère, de notre petit monde, on s’aperçoit ainsi que la réalité est toujours plus complexe qu’elle n’y paraît. Cela nous permet de préciser notre pensée, de la construire, de la renforcer. Et comme NOUS SOMMES nos pensées, nous devenons de ce fait des êtres plus construits, et plus forts. En tant que magnétiseur bien-être, je veille à toujours conserver une part de doutes, à prendre du recul par rapport à ce que je fais. Sans cela, je ne me serais jamais amélioré, et je n’aurais jamais développé autant mes écrits et activités.

Il faut être d’autant plus attentif à cela que de nos jours, le monde moderne nous pousse à tout… sauf à agir de la sorte. Il n’y a qu’à voir les débats à la télé. On organise des discussions entre gens qui se connaissent déjà et sont d’emblée d’accord sur de nombreux points. Ils ne se disputent (ou font mine de se disputer) que sur des détails, des questions très générales. Ou lorsqu’il y a de véritables oppositions, les débats deviennent alors agressifs, et on se retrouve dans des dialogues de sourds. Malheureusement, les médias sont bien souvent le reflet de ce que nous sommes au quotidien, tout du moins en partie. À nous de changer la donne ! La pratique du magnétisme vous aidera à développer toutes ces qualités, car il n’y a rien de mieux pour faire le point et prendre du recul.

Laisser un commentaire