Comment bien méditer au soleil : les plus belles heures

Le soleil est votre ami ! ..Et peut également être votre ennemi. Mal de crâne, yeux plissés, coups sur la peau… Cela fait bien des années que les conseils de prudence sont connus et répétés. Heureusement, on est loin du temps des premières vacances, lorsque les familles, peu conscientes du danger, laissaient gambader leurs bambins sans protection. Malgré tout, une fois plus grand, il arrive que l’on soit si ravi de retrouver les plaisirs des rayons que l’on s’expose trop. Et qu’on en fasse les frais.

Mais surtout, les bienfaits du soleil vont bien au-delà de ce que l’on pense. Source de bien-être, antidépresseur naturel, on a tout intérêt à l’apprivoiser en été, au printemps, en automne et même en hiver.

magnetisme-soleil

S’offrir de petits instants méditation & exposition

Quelle est votre résistance au soleil ? Je l’ignore, et les capacités dépendent de chacun. Je vais donc supposer que vous êtes plutôt comme moi, du type sensible. Si en plus de cela vous adorez le soleil mais vivez dans une région riche en grisaille, vous risquez de commettre des erreurs. Mieux vaut rester prudent, surtout les premiers jours, quitte à vous frustrer un peu.

On dit toujours qu’il faut se couper du soleil lors des heures les plus chaudes. En fait, en étant mesuré, on peut en profiter en différents moments de la journée. Tout d’abord, d’une façon générale : faire entrer le plus possible la lumière. Se placer en des lieux où le soleil passe, même en se mettant à l’ombre. Être à l’ombre en étant près du soleil ou en étant éloigné, ce n’est pas du tout pareil. Le corps et l’esprit adorent la lumière naturelle. Ne pensez pas qu’au bronzage : offrez à vos yeux le plus de soleil possible.

Lever du soleil : le rendez-vous des yogistes et bouddhistes

En été, ce n’est pas toujours que l’on parvient à en profiter ! Pour avoir passé une dizaine de jours en camping, je peux vous dire que même en haute saison dans un centre d’un bon millier de personnes, à 8 H on ne croise vraiment pas grand-monde. Les vacanciers ne se mettent à bouger qu’en fin de matinée, et c’est bien dommage. Profiter du levé du soleil est divin, cela éclaire (dans tous les sens du terme) la journée entière. Rien de mieux pour mettre de bonne humeur, donner de l’énergie et de l’inspiration.

Conseil : s’installer sur la plage, un coin de nature ou son balcon, et regarder le soleil se lever avec un grand verre d’eau, ou un petit déjeuner léger.

developpement-personnel-soleil

Soleil du matin, copain

L’avantage du matin : on a une belle, une très belle lumière sans que celle-ci soit « mordante ». Elle ne blesse ni la peau, ni les yeux. Ce n’est pas qu’il est impossible de prendre des coups de soleil le matin : c’est que l’on peut s’exposer bien plus facilement.

Conseil : se faire une petite marche méditative en profitant de la solitude et du silence matinale. S’arrêter de temps en temps pour fermer les yeux en se mettant face au soleil, un petit instant. Sourire, dire bonjour aux gens que l’on croise.

Heures chaudes : savoir en profiter coûte que coûte

Rester à l’ombre lors des heures les plus chaudes ? D’accord, tout en faisant entrer le plus de lumière possible. Laisser peu (ou pas) les rideaux et volets fermés.

Conseil : sortir au soleil pour de touts petits temps d’exposition. Avoir le moins de vêtements possibles sur soi (pourquoi ne pas tenter le naturisme ? C’est si bon un bronzage intégral) et rester yeux fermés, face au soleil, une poignée de secondes. Retourner à l’ombre, puis revenir ainsi au soleil de temps en temps.

meilleure-sante-soleil

Soleil du soir, espoir

Le soir, le soleil n’en finit pas d’éclairer. C’est le moment de se remettre à sortir (en gardant bien à l’esprit que les rayons continuent tout de même de taper), de faire du sport, du vélo, de se balader.

Conseil : s’adosser à un arbre, respirer, méditer. Marcher lentement, pour le plaisir de marcher. Se lancer dans une activité artistique. Vous verrez, l’inspiration vient souvent à ce moment-là, même si l’on n’y songeait pas auparavant. Y aller mollo, vraiment mollo sur tout ce qui est apéros et amuses-gueules.

Couché de soleil, je m’émerveille

Avez-vous l’occasion de voir de vrais couchers de soleil ? Si oui, ne vous en privez pas. Vous me direz, il n’y a rien de plus « bateau » et banal que d’observer cela. Et alors ? Oubliez les images à l’eau de rose des séries américaines. En développement personnel, ce qui est banal aux yeux d’autrui peut être exceptionnel pour vous. Si vous êtes en couple, faites-le en couple. Si vous avez des enfants, emmenez-les voir.

Conseil : apprenez à prendre le temps, et apprenez la patience en observant TOUTE la phase. Regardez le soleil descendre, toucher l’horizon, disparaître totalement. Et je dirais même plus : observez ses rayons briller encore, puis de moins en moins, et enfin laisser place à la lune, aux premières étoiles et enfin à la nuit noire. Franchement, il faut avoir vécu cela au moins quelques fois au cours d’une existence.

Faites vos propres expériences et n’hésitez pas à m’en faire part.

magnetiseur-paris

Apprenez à magnétiser vos proches

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*