Demain l’apocalypse ? La force de l’instant présent

Panique à bord… ou bien restons zen ?

Extraterrestres, illuminatis, complot mondial… oui, mais pas seulement ! Les plus censés d’entre nous évoquent également la crise structurelle, les risques de guerre mondiale et la fin des matières premières. Il est difficile de s’étendre en détails sur chaque point. Cela suscite généralement moins le débat que le conflit… chacun est persuadé de détenir la vérité, et le problème est que cette « vérité » ne mène généralement pas à grand-chose. Elle est même contre-productive. On passe la moitié de son temps à s’apitoyer sur le sort du monde, le reste du temps sur son propre sort… après tout pourquoi pas ? C’est un altruisme assez égalitaire. Seulement, il convient de s’interroger. De se demander ce que cela apporte.

Bien des réflexions sont à mener sur le sujet, et j’aimerais poser ma pierre à l’édifice. Tout d’abord, cette menace du lendemain qui déchante, vous l’aurez remarqué j’espère, se concentre sur TOUT sauf sur l’instant présent.

Nota Bene : En petit aparté, je précise que vous pouvez mettre ce que vous souhaitez dans cette notion de « lendemains qui déchantent ». Une vengeance divine, l’invasion des martiens, des explosions atomiques, la nature qui se révolte ou bien tout cela à la fois… je m’en voudrais de venir perturber vos craintes !

femme paranoïaque
Paranoïaque touché par la crise du monde moderne

L’instant présent est et reste votre ami

Certes, se concentrer sur l’instant présent, ce n’est pas renier le passé, ni le futur. Certes, on peut anticiper l’avenir afin de mieux se préparer. Projet de vie, de voyage, objectif à atteindre… Tout cela fait partie du monde du développement personnel, et on ne peut pas toujours vivre au jour le jour, surtout dans le monde actuel. Seulement, TOUT se joue sur l’instant présent.

. La façon dont on considère le passé et les leçons qu’on peut en tirer.

. Les projets que l’on peut mettre en place.

. La manière dont on peut envisager l’avenir.

. Et tout ce qui compose notre existence !

Avant même de se demander si nous avons raison d’être alarmiste, il faut donc s’interroger sur le facteur Temps. Si celui-ci se concentre essentiellement sur « demain », cela n’a pas trop de sens. Mais surtout, l’alarmiste apocalyptique se concentre sur un demain flou et confus ! Car ces catastrophes qu’on nous annonce, vont-elles survenir dans 24 heures ? La semaine prochaine ? Dans quelques mois, quelques années, plusieurs décennies ?

sculpture maya
Les Mayas et la fin des temps… ou plutôt le début d’une ère nouvelle ?

Non à la confusion, oui à l’harmonie

On ne sait jamais exactement. C’est logique : si notre société doit vivre de graves événements, personne ne sait dire « quand » avec précision. Et pour le « comment », celui-ci est également très confus. Vous verrez, faites l’expérience : plus vous chercherez de sources sur ce type de sujets, plus ce sera flou. Personne n’a la même analyse, et qui plus est ceux qui ont une analyse unique reconnaissent à mi-mot ne pouvoir rien dire de précis !

Dans le monde du bien-être, je pense que deux valeurs sont essentielles : l’instant présent comme déjà évoqué, et la clarté. Plus un objectif peut débuter ici et maintenant, moins il est confus, et plus le bénéfice en est grand. Plus un bienfait peut se mettre en place sans tarder (ne serait-ce que ses balbutiements), plus il est efficace.

Or, l’alarmisme amène des valeurs opposées : tout se base sur le lendemain (mais quand exactement?) et la confusion (mais que va-t-il se passer au juste, et comment?). Déterminer si des événements vont vraiment survenir ou non est donc désormais secondaire : si cela ne vous apporte que du flou, ne vous y attardez pas.

Comme vous le savez, les attentats terroristes de ces dernières années ont décuplé notre paranoïa. Comment allier cette angoisse nouvelle à votre développement personnel ? Je vous donne des pistes à ce sujet dans mon article « Stress, terrorisme… le temps de la réflexion – leçons à tirer pour votre évolution personnelle ».

Laisser un commentaire