Troubles dépressifs : mon coming-out

C’est un sujet sur lequel je me suis encore peu exprimé sur cet espace, de même que dans mes eBooks. Généralement, si j’aime parler de mes expériences et ressentis, j’aime bien moins évoquer ma petite personne. Si je le fais aujourd’hui, c’est pour plusieurs raisons. Tout d’abord parce que mes soucis de santé sont liés à mes recherches dans le monde du bien-être et du développement personnel. Impossible de les dissocier ! C’est un point évident que l’on a souvent tendance à oublier : on ne se lance pas dans ce domaine par hasard. Bien des gens (et heureusement !) sont heureux dans la vie sans jamais passer par la méditation, le shiatsu ou le magnétisme. Ensuite, pour expliquer pourquoi ce blog, malgré tous ses nombreux projets, n’avance qu’à touts petits pas… Et enfin, pour que tout soit bien clair et limpide entre vous et moi 🙂

maladie-trouble-depressif

Dépression, sujet tabou…

Le sujet est généralement tabou, et il y a une logique à cela. Bien entendu, si je vous en parle en vous demandant si vous êtes dans le jugement ou si vous avez de forts à priori sur le thème, vous risquez de me répondre par la négative. Vous préférez être dans l’écoute et la bienveillance, comme tout un chacun. Pourtant… les à priori sont inévitables, et même si on voudrait ne jamais juger personne, on ne peut s’empêcher de le faire. Le sujet est flou, très large, et de fait méconnu et incertain. Une personne dépressive peut être tout autant votre voisine de palier qui vit seule et en déprime, que cet individu découvert dans le journal à la rubrique « faits divers ». C’est dire si le monde des troubles psychiques est vaste !

Sujet tabou même (et surtout ?) chez les praticiens bien-être

Chez les praticiens bien-être, c’est également un problème. Un praticien n’aura aucun mal à parler de vos soucis, bien davantage des siens. Le monde du développement personnel reste un bizness, et certains n’ont que cela pour gagne-pain. De fait, ils s’efforcent de travailler un discours, une image, quitte à en être moins authentique. En réalité, une personne déjà parfaitement bien dans sa peau n’a nul besoin, à priori, d’explorer quelque technique de bien-être que ce soit. Par ailleurs, le mal-être, ce n’est pas une petite bête que l’on chasse et qui disparaît : c’est un trouble profond qui peut partir, revenir, s’estomper et réapparaître. Tout autant chez les praticiens (professionnels ou non) que chez n’importe qui. Un praticien étant une personne comme une autre, et non un super-héros. Malheureusement, j’ai vu un certain nombre de praticiens masquer leurs troubles afin de conserver une image pleinement efficace.

tabou-depression

Troubles psychiques : un domaine méconnu

Le domaine est donc vaste, et pour tout dire j’ai beaucoup, beaucoup écrit dessus. J’ai analysé, trouvé des astuces et méthodes, testé ce qui fonctionnait moins… et suis parvenu à améliorer considérablement mon état. Plusieurs lecteurs/trices m’ont déjà écrit pour m’évoquer leurs propres troubles, et Dieu sait si je les comprends ! Je n’ai pu jusqu’à présent leur répondre en détails, car certains points étaient encore trop flous dans mon esprit. Certains praticiens/blogueurs/youtubeurs sont des Mr-Je-Sais-Tout, prétendument capables de répondre à toute interrogation. Tel par exemple Thierry Casasnovas allant jusqu’à prétendre dans une vidéo qu’un bras tranché peut repousser (!?!) (J’y reviendrai). Je ne peux, et ne pourrai jamais répondre à toute interrogation. Ceci dit, mon évolution personnelle m’ayant fait comprendre bien des choses, je vais désormais publier peu à peu le fruit de mes expériences. Une partie sous forme d’articles publiés sur ce blog, une autre sous forme d’eBook et peut-être d’une formation en ligne.

Reconnaître ses limites, s’accepter… et évoluer

Tout ceci avance doucement, à son rythme.. D’autant que je ne peux empêcher certaines rechutes, survenant de temps à autre. Dorénavant, vous comprenez mieux, je pense, pourquoi ce blog n’est pas toujours tenu à jour en temps et en heure… Pourquoi je n’ai pu encore mettre la nouvelle version en ligne (avec la boutique) et pourquoi je réponds parfois à vos eMails avec du retard. Je ne suis jamais qu’un modeste être humain, comme n’importe qui. J’ai des convictions qui se basent sur la pratique, car différentes techniques de développement personnel (dont le magnétisme, mais pas uniquement) m’ont dépêtré de bien des souffrances. Ceci dit, les solutions magiques n’existent pas, et un trouble profond ne peut être effacé du jour au lendemain. Cette honnêteté vis-à-vis de vous a toujours été de mise sur ce blog et dans mes écrits.

sortir-de-la-depression

Tout est maintenant, je pense, encore plus clair. Je reste à vote disposition pour tout échange, ce qui donnera sans doute lieu à de prochaines publications. Bien des écrits étant prêts, attendez-vous à lire, dans les semaines et mois qui suivent, des articles réguliers sur les troubles dépressifs et les différents moyens d’y faire face. Restez donc très attentif à ce blog… 🙂 Simplement, n’oubliez pas que mes soucis de santé me font avancer à tout petits pas.

magnetiseur-paris

Apprenez à magnétiser vos proches

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*