Redécouvrez vos cinq sens !

Nous rêvons souvent de développer notre sixième sens, et pourquoi pas un septième ou un huitième. Certes… Mais utilisons-nous pleinement ce que nous possédons, en permanence et en quantité illimitée ? Car oui, nous avons tendance à recherche l’extraordinaire… sans voir à quel point « l’ordinaire » (ou soi-disant tel) peut être merveilleux. Voici quelques pistes…

prendre-soin-de-soi

Considérez chacun de vos sens et redécouvrez-les. L’ouïe, l’odorat, le toucher, la vue, le goût. Pensez à ces petits enfants voyant tout comme une découverte. La découverte de voir un nouveau paysage, goûter un nouveau plat, sentir un parfum inconnu. C’est cet esprit d’émerveillement dont nous parle le Bouddha. En somme, réveillez votre enfant intérieur.

– Sentez vos plats avant de les goûter ;
– Prenez le temps de goûter vraiment chaque plat ;
– Levez plus la tête : vous passez chaque jour devant des détails architecturaux, parfois magnifiques, que vous ne remarquez même pas ;
– Écoutez de nouvelles musiques, éveillez-vous aux arts visuels, touchez différentes matières…

Non à la routine de l’esprit… et non à la routine du corps

Passez par différents états du corps ! Bien que votre mental tente parfois de vous faire croire le contraire, soyez-en certain : votre corps et votre esprit aiment passer par différents états. Il ne s’agit pas de faire souffrir votre corps ou de sortir sans être couvert quand il fait froid, loin de là ! Passer par différents états du corps, c’est lui faire connaître plus souvent l’eau fraîche, l’eau chaude. Celle vigoureuse de la douche, ou celle plus calme du bain. C’est porter des vêtements de différents tissus, c’est vous placer face au vent pour respirer une grande bouffée d’air frais. Redécouvrir ses sens est un excellent moyen pour voir les choses différemment, pour se bâtir un nouveau regard sur le monde qui vous entoure.

Si vous manquez de temps, inutile de vous faire tout un programme. Profitez simplement de toutes les petites occasions du quotidien.
. Le matin, lorsque vous prenez votre douche.
. Lorsqu’il y a du soleil, quand vous vous mettez au balcon pour respirer et profiter des rayons.
. À midi, au moment de la pause-déjeuner (mangez en prenant plus votre temps !).
. Quand vous choisissez vos vêtements.
. Lorsque vous êtes dans la nature (ne serait-ce qu’au square… sentez les odeurs qui vous entourent).
. Lorsqu’il y a du vent frais (ne le fuyez pas : prenez le temps de le ressentir).
Etc.
Vous verrez, votre quotidien est truffé d’occasions de redécouvrir vos cinq sens.

detente-musique-zen
Sport, exercice physique : vecteurs de bien-être à ne jamais oublier

Le physique et le psychique sont intimement liés ! Aujourd’hui, le sport a tendance à faire complexer. Lorsqu’on voit des corps parfaits, des performances incroyables, on se dit qu’il est inutile d’essayer, que les résultats seront trop décevants. En réalité, l’exercice physique n’est pas fait pour la performance, mais pour le bien-être que cela procure. Quel que soit votre niveau (même si vous êtes à niveau zéro) vous pouvez, vous devez faire du sport. Oubliez toute idée de performance, concentrez-vous uniquement sur l’effet apaisant que cela procure. Si vous souhaitez vous mettre au footing, ne complexez pas de faire, au début, des footings de seulement quelques minutes. Persévérez, et sous peu vous serez surpris de vos propres capacités.

Votre corps contient des énergies musculaires qui ont besoin de se libérer. Si vous ne faites que peu de sport, vous ne vous en rendez sans doute pas compte. Mais si vous vous mettez à pratiquer un sport régulier, vous verrez que votre corps réclamera sa dose quotidienne. Les débuts sont parfois un peu durs, car il faut « rôder la machine », heureusement les progrès viennent assez vite, d’ailleurs votre métabolisme est fait pour cela.

prendre-temps-pour-soi

Nos ancêtres chassaient, couraient dans les bois et vivaient souvent en nomade, vos cellules s’en souviendront. En sport, il ne faut pas trop forcer afin de ne pas se blesser ou se dégoûter de la pratique, mais il faut savoir se dépasser de temps en temps. L’état après le sport est particulièrement bénéfique : on se sent en paix, entièrement détendu, et qui plus est on est fier de ce qu’on a accompli. Si vous êtes un homme, n’hésitez pas à faire également de la musculation.

Souhaitez-vous en lire beaucoup plus ? Découvrez dès à présent mon eBook « Anti-stress » sur Amazon / Google Play / Kobobooks / ou Apple.

Laisser un commentaire