Habitudes alimentaires : 8 idées reçues de « l’alimentation saine »

Alimentation vivante, saine, raisonnée, révolutionnaire… Nous sommes assaillis de conseils, tous plus diversifiés les uns que les autres. Le souci est que nombre desdits conseils sont plutôt angoissants. Tel aliment serait quasi mortel, telle façon de manger provoquerait des maladies, des décès prématurés, des cancers… Avec son lot d’approximations et d’extrémistes. Cherchant régulièrement de nouvelles façons de consommer, ayant modifié bien des habitudes alimentaires, j’ai depuis 2 ans, pu mettre fin à de nombreux maux de santé. Aujourd’hui, j’aimerais vous faire partager le fruit de quelques expériences, en allant à contre-courants de certaines nouvelles idées reçues…

1 – Faut-il prendre le temps de cuisiner, se faire de bons plats ?

Oui et non. 🙂 C’est super sympa de prendre le temps de cuisiner, se faire plaisir et faire plaisir aux autres. Il est aussi très utile d’apprendre à consommer simplement. Cela ne veut pas dire manger tout le temps la même chose. Pour ma part, j’ai appris à croquer dans des tomates, concombres, radis, carottes. Ainsi que dans de nombreux fruits. Il ne faut pas faire que cela, bien sûr, mais ça permet de se faire de petits casse-croûtes savoureux et sans préparation, et parfois même de petits repas complets. Surtout, il faut prendre le temps de manger, même sans préparation : mastiquer et mastiquer encore ! Même une carotte peut être mangée crue et bien se digérer du moment qu’on la mâche suffisamment.

confusion-alimentaire

2 – Le matin : repas le plus important de la journée ?

Possible, mais au minimum un autre repas dans la journée semble d’importance quasi égale, voire égale. On peut manger plus léger le soir, voire pour certaines personnes se contenter de deux repas par jour. Le matin, le tout est de bien manger, sans non plus consommer trop lourd.

3 – La cuisson, mauvais pour les aliments ?

Non, pas obligatoirement. Tout du moins, cet entretien en 2 parties avec Robert Masson m’a convaincu. On a tendance à cuire trop souvent, et cuire trop. La cuisson légère (cuisson vapeur par exemple) n’est pas du tout mauvaise en soi. Il est par contre bon d’alterner entre le cuit et le cru.

bien-manger

4 – Le jeûne, bon pour tout le monde et en tout temps ?

Non, et surtout pas de n’importe quelle manière. Les cas de vraies maigreurs sont bien plus délicates à traiter en jeûne. Il peut être alors soit déconseillé de jeûner longtemps (une tranche de 24 H suffit), soit déconseillé de jeûner tout court. Par ailleurs, un corps TRES intoxiqué ne doit pas se lancer à corps perdu dans un jeûne entier.

5 – L’eau, à varier autant que possible ?

Á chacun de se faire ses expériences. Pour ma part, je varie un peu, tout en buvant beaucoup de Volcania ou de Mont Roucous. J’envisage également l’achat d’un distillateur d’eau. Surtout, il faut songer à boire minimum un litre par jour, et ne pas hésiter à en boire deux, voire davantage si le corps le demande. De préférence, boire comme un oiseau, par de petites gorgées tout au long de la journée. Si possible, avoir toujours une petite bouteille sur soi, ou à proximité : on s’apercevra alors qu’on boit naturellement beaucoup plus.

6 – La viande, à éviter totalement ?

Bien des végétariens sont très heureux de se passer de viande à 100 %. Ce n’est pas pour autant que cela convient à tous les organismes. Cette légende comme quoi l’être humain serait fait pour être végétarien, végétalien, frugivore… (pourquoi pas herbivore, tant qu’on y est ?). C’est oublier que le grand singe, malgré la légende, était omnivore. C’est également oublier à quel point les soi-disant herbivores enrichissent leur herbe par une quantité impressionnante d’insectes, dont les apports sont très comparables à la viande (merci Robert Masson).

bienfaits-fruits-legumes

7 – Les produits venus de bêtes (miel, œufs…) à éviter totalement aussi ?

Á mon sens non, pas du tout. Au contraire, il ne faut pas hésiter à bien en consommer, surtout si on mange peu (ou pas) de viandes. Tue-t-on indirectement des animaux de cette façon ? Ce peut être le cas. Seulement, il faut considérer :
. Que tuer pour manger est propre à toute vie terrestre.
. Que plus on a un organisme complexe, plus la nourriture doit être variée (et c’est le cas de l’être humain). On ne peut donc décemment pas trop se comparer à des vaches ou des asticots.
. Que pas mal de végétaliens commettent des impairs sans vraiment l’avouer.
. Et que ceux qui suivent leur régime alimentaire à la lettre souffrent souvent de fatigue chronique, ne sont pas très sportifs et ont un organisme assez fragile.
. Que les grands sportifs vegans (végétaliens) cartonnent aux compléments alimentaires.

8 – Des jus de fruits et de légumes faits avec un extracteur à jus ?

Oui, mais on peut également consommer directement les fruits et légumes. 🙂 Lorsqu’on passe des aliments à l’extracteur, il y a tout de même beaucoup de perte : une bonne partie de l’aliment est rejetée, partie dont on se débarrasse. Ce peut toutefois être excellent pour :
. Se réhabituer aux fruits et légumes, s’y ré-habituer
. Consommer des fruits ou légumes qu’on a habituellement du mal à consommer (grâce à certains mélanges, le mauvais goût que l’on trouve à certains légumes disparaît)
. Se faire de petits plaisirs (car bien des mélanges sont vraiment savoureux)
. Consommer sans trop cuisiner, et de façon relativement rapide (des casses-dalles qui ne demandent pas de cuisiner une heure durant).

Donc, mangeons bien, mangeons mieux… mais aussi et surtout, restons censés et attentifs, n’écoutons pas tout discours comme parole d’évangile !

magnetiseur-paris

Apprenez à magnétiser vos proches

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*