Exercice physique « ouvert » : une astuce efficace contre la pression

Cet article vient compléter plusieurs autres articles, notamment « Pression : que faire quand votre tête « explose » » que vous pouvez lire ou relire en cliquant ici. En fait, par « pression », il faut entendre un terme très général. Car la petite méthode que je vais vous expliquer peut servir pour conter des états très divers. Déprime, manque d’énergie, nervosité extrême, dépression… J’avoue que les termes ne sont pas si importants : je préfère laisser aux professionnels de la psychiatrie le soin de « batailler » autour des différentes définitions. Je préfère être davantage dans le concret !

Risque de s’abîmer le corps : le piège dans lequel je suis tomber. Et comment l’éviter !

Un corps qui bouge et change enclenche des automatismes de bien-être. Que ce soit un changement d’état (le soleil sur la peau, une douche, un soin du corps…) ou des mouvements. Cela libère des cellules qui améliorent votre état mental, automatiquement, que vous le vouliez ou non.

detendre par sport

Lors de mes jours de forte nervosité, j’avais souvent tendance à répéter un seul et même exercice jusqu’à me « fracasser » le corps. Par exemple, je faisais des pompes. Cela réglait-il mon souci ? Sur le moment, oui. Exemple : je ne parvenais pas à me concentrer sur une tâche. Je faisais une pause exercice, enchaînait quelques séries de pompes, puis parvenait à reprendre. Un peu plus tard dans la journée, nouveau trouble. Donc nouvelle pause, séries de pompes, et reprise de l’activité. Et ainsi de suite. Si je faisais des pompes chaque jour de l’année, cela n’aurait sans doute pas posé de soucis. Le fait est que j’en fait parfois, puis n’en fait plus de longues semaines durant, puis reprend… En ces cas-là, on en demande trop au corps. Trop d’un coup, et sur un temps court.

Les trois règles pour des exercices physiques 100 % bien-être

C’est pour cela qu’il faut privilégier trois points. C’est depuis que je les suis à la lettre que je résout bien plus facilement les journées stressantes :

amelioration sante sport

. Variété : ne cherchez pas à donner dans la performance en répétant un même geste le plus de fois possibles. Variez le plus possible ! Pour des exercices physiques sur place demandant à ce que les muscles soient mis à l’épreuve, par exemple : série de pompes / série d’abdominaux / série de cercles avec les bras / série de flexions-extensions, etc.
Fouillez un peu (Internet, Youtube, livres de bibliothèques), il existe des centaines de petits exercices physiques, tous plus variés les uns que les autres, et permettant de faire travailler tout le corps.

. Non fixation : ne vous fixez pas uniquement sur vos bras ou vos jambes. Votre corps est plus vaste que cela ! Mollets, cou, poignets, épaules… muscles, souplesse : faites travailler le maximum de membres par de petites séries de mouvements.

. Ouverture : faites les gestes les plus ouverts et les plus complets possibles. Étendez les bras bien en avant, bien en arrière… faites participer TOUT le corps. Par exemple pour un footing, ne gardez pas le dos figé, soyez souple sur vos pieds, servez-vous de vos bras pour participer à la course.

Trouver VOS exercices physiques à vous

Quel est donc l’idéal… Donner des coups dans le vide ? Faire du yoga, du Pilates ? De la course à pieds, des étirements, de la danse ? Personne d’autre que vous ne saura le déterminer. Tout dépend de votre corps et de votre esprit. Soyez à leur écoute !
Votre corps vous indiquera ses besoins. Parfois, il sera en demande d’exercices pas bien ludiques, mais faisant un bien fou. C’est notamment souvent le cas pour les hommes, avec la musculation. Ou bien pour le cas du footing (quoique certains en sont passionnés). Ne rejetez pas ces demandes du corps sous prétexte qu’elles manquent de « fun ». Faites l’effort, vous en serez mille fois récompensé.
Quant à votre esprit, il vous aiguillera vers des activités physiques davantage portées sur l’expression, et le développement personnel. Tel le yoga ou la danse.

gymnastique apaisante
Testez, essayez… et vous trouverez ce qui vous convient le mieux.

P.S. : Je suis conscient qu’il y a un petit bémol à tous ces conseils : l’impossibilité de bouger quand on veut et comme on veut. Si vous êtes coincé au bureau du lundi au vendredi, tout cela est forcément plus délicat. Malheureusement, l’exercice physique est bien trop peu pris en compte dans notre société. Dans toute entreprise on devrait pouvoir s’isoler pour un petit temps calme… ou un petit temps sportif. Si votre lieu de travail ne dispose pas de cela, mettez à profit les temps de pause qui sont autorisés : de la pause de midi à celle de quatre heure. Plutôt que de parler boulot avec vos collègues ou d’aller fumer une cigarette, allez faire un tour au square du quartier. Soit pour méditer, soit pour vous exercer. Je donnerai plus de précisions sur ce point dans un autre article (« Entreprises : le délicat sujet des espaces bien-être », publication le 26/06/2016).

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×

Panier