Alimentation : comment bien assimiler le gras ?

La société suit des modes… On dirait qu’elle joue au yoyo. Il fut un temps où manger beaucoup de gras (et ÊTRE gras soi-même) était fort bien vu, car signe d’opulence et de réussite. Puis, ce fut le règne de la maigreur… Aujourd’hui, entre bio et malbouffe, on oscille entre les deux. Mais le tout est surtout de ne pas consommer n’importe quel gras et de savoir l’assimiler…

mieux-gerer-acides-gras

L’hygiène de vie au service… de la digestion

Bien souvent, le problème n’est pas qu’alimentaire. Il résulte également de mauvaises habitudes au jour le jour. Pour que votre corps assimile correctement le gras, une bonne hygiène de vie est essentielle. Voyons quelques remèdes simples à mettre en place dès à présent.

A éviter bien sûr, les décalages horaires incessants. Se coucher au petit matin puis dormir jusqu’à 14 H. ne doit surtout pas faire partie du quotidien, même si les nuits blanches ou couchers tardifs peuvent survenir de temps en temps. Quand c’est le cas, songez à ne pas trop dormir. Le mieux : se forcer à se lever à une heure pas trop tardive pour se coucher plus tôt le soir.

malbouffe-nourriture-bio

Votre corps réagit aussi selon votre esprit

Les « geeks » en permanence collés devant un écran doivent également apprendre à se ménager. Un écran plongé dans un noir total fatigue le corps : mettre au moins une source de lumière à proximité, de préférence douce (comme une lampe de chevet, et pourquoi pas une lumière blanche ou verte). De même, il est utile de s’habituer à baisser le contraste et la luminosité de l’écran. Si cela paraît compliqué au début, il suffit de baisser d’un tout petit cran, puis quelques jours plus tard de baisser un peu davantage. En quelques semaines à peine on s’habitue parfaitement à une luminosité et un contraste moins agressif.

Les sources de gras ne sont généralement pas si excessives ni mauvaises dans l’absolu, mais sont accompagnées d’additifs très nocifs. Tels que les fast-food, les pâtes à tartiner, ou le fameux paquet de biscuits du matin tellement plus pratique qu’un vrai petit-déjeuner, qu’on peut manger rapidement avant de partir voire sur la route. Ou encore le soda pour se « rafraîchir » ou mieux digérer un repas trop lourd. Ces habitudes rendent mous, et ce sont surtout les jeunes qui tombent dans ces excès. Fait étrange, on se met aujourd’hui à voir des jeunes se lever tard, manquer d’énergie, avoir du mal à se concentrer… bref se comporter comme des vieux, à un âge où ils devraient avoir un maximum d’énergie !

Donc, pour assimiler correctement le gras il faut surtout :
. Surveiller son rythme de vie et son hygiène de vie.
. Viser des sources naturelles de gras plutôt que des apports transformés.
. Contrôler les quantités, avoir une nourriture variée et équilibrée.
. Prendre le temps de manger et de mastiquer.

regime-maigreur-minceur

À quoi associer le gras (et surtout les acides gras essentiels) ?

Il y a de bonnes et de mauvaises associations à faire avec le gras. Des légumes associés au gras forment une association équilibrée. Par contre, les fruits associés systématiquement au gras déséquilibrent votre organisme. Tout dépend de la quantité et surtout de la fréquence, mais cette association accumule beaucoup de toxines dans le corps. Ce fait rend bien des desserts classiques peu recommandables ! Tels que les fruits associés à une crème, par exemple. Ce n’est de toute façon pas un secret : les recettes correspondant aux repas festifs sont globalement peu digestes… Il n’y a qu’à voir la lourdeur du corps au lendemain des anniversaires ou des soirées. Supprimer les gâteaux d’anniversaire n’aurait aucun sens, vous empêcher de faire la fête n’en aurait pas davantage. Ce que vous devez analyser, c’est la fréquence des mélanges. Si l’association fruits plus gras est très régulière, il vous faut changer ce comportement alimentaire. Parmi les pièges classiques on trouve le goûter, le quatre heure ou le grignotage. Pire encore est le goûter pour enfants où l’on gave les petits de mélanges lourds, dont ils ont du mal à se passer par la suite.
Concernant les fruits, séparez-les au maximum du reste. Rien de mieux (et de plus simple à faire) qu’une petite assiette de fruits épluchés et coupés en morceaux, de préférence le matin. Mélanger constamment les sucres et les acides est donc à éviter.

Souhaitez-vous en lire beaucoup plus ? Découvrez dès à présent mon eBook « Changez votre alimentation » sur Amazon / Google Play / Kobobooks / ou Apple.

magnetiseur-paris

Apprenez à magnétiser vos proches

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


74 − = 70