Pourquoi le temps s’accélère (et comment y remédier)

Vieux d’hier, vieux d’aujourd’hui…

Vivrait-on moins longtemps de nos jours, malgré les apparences ? Difficile à dire… ceux qui meurent en 2016 sont les natifs des années 20, 30 et 40. Autrement dit, il s’agit de générations n’ayant pas du tout connu les mêmes choses que nous. Que ce soit du point de vue du climat, de la qualité de l’air, du mode de vie ou de la nourriture. Si vous vous demandez quel est l’impact réel des iPhones et de la malbouffe, pour disposer vraiment de toutes les études viables là-dessus, il faudra attendre… que les gens meurent, soit au minimum quelques années, voire quelques décennies. Le mieux étant de ne pas attendre mille statistiques pour prendre soin de soi et réfléchir.

Mais certains philosophes liant le monde aux sciences et à la métaphysique (voire également la physique quantique) vont plus loin. Et prétendent que le temps s’accélère réellement. Pour le dire schématiquement, un centenaire des années 2000 vivrait en fait moins longtemps qu’une centenaire du siècle dernier. Je me suis quelque peu penché sur ces théories et, de ce que j’en ai saisis, j’y ai retrouvé la confirmation de certaines de mes pensées. Pour tout dire, cela m’a même aidé à formuler certaines réflexions qui étaient encore un peu abstraites dans mon esprit.

 

La mesure du temps-mouvement est-elle pertinente ?

Comment sait-on qu’une seconde est bien une seconde ? Par une mesure du mouvement. Tout d’abord, on l’a mesuré par rapport à la rotation de la terre. Une rotation équivalent à un jour, il suffit de diviser pour avoir une mesure de l’heure, de la minute et de la seconde. Mais la rotation est imparfaite, et ne tourne pas toujours exactement de la même manière. On a alors pris une autre mesure.

« La seconde est la durée de 9 192 631 770 périodes de la radiation correspondant à la transition entre les niveaux hyperfins F=3 et F=4 de l’état fondamental 6S½ de l’atome de césium 133 »1.
Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Seconde_(temps)#.C3.89talon_de_mesure_du_temps

Voilà qui résout bien des problèmes ! Heureusement que cette mesure est possible et qu’on est tous d’accord là-dessus. Heureusement également que cette période est stable, et que cette radiation ne change pas en permanence. Ceci dit, si tout soudainement allait plus vite, ou au contraire plus lentement, que se passerait-il ? Pour nous, rien. Nous ne nous en apercevrions même pas. Nous serions bercés dans l’illusion de cette mesure de mouvement, car si tout changeait simultanément, nous ne verrions pas le résultat changer. Qui sait si le temps ne fluctue pas, depuis toujours, et que cela nous est invisible.

prendre-son-temps-bien-etre

Nos actes s’accélèrent… donc le temps s’accélère ?

Nous concevons nos actes par des mouvements. Se déplacer pour se rendre à un endroit, faire du sport, envoyer un message, se parler, se câliner, faire de l’art… Toute concrétisation d’une pensée revient à une série de mouvement, pour le meilleur ou pour le pire. Si l’on met notre époque actuelle en parallèle avec celle d’il y a quelques centaines d’années, on s’aperçoit que la plupart des actes sont facilités. Il ne s’agit pas de dire que c’est « mieux » ou « pire » qu’avant. Comparé à la société du quinzième siècle, c’est comme si chacun de nous avait des super-pouvoirs. Nous pouvons…

. Contacter (par l’eMailing) des milliers de personnes à la fois.
. Nous rendre à l’autre bout du monde en moins de 24 heures.
. Communiquer avec des habitants des 4 coins du globe.
. Avoir accès à des objets venant de partout : beaucoup de savoirs-faire peuvent être exploités au niveau mondial.
. Se nourrir, se chauffer, se vêtir sans avoir besoin d’aller soi-même chercher les matières premières.
. Voir ou écouter des informations instantanées, aux sources multiples.
Etc.

De tels actes étaient auparavant impossibles, ou bien demandaient des efforts démesurés. Ne serait-ce qu’envoyer un message puis en recevoir la réponse pouvait prendre au minimum plusieurs jours. Le temps est intrinsèquement lié au mouvement (pour mieux comprendre pouvoir, lisez ou relisez « Pourquoi le temps n’est pas une illusion » et « Qu’est-ce qu’exister ? Qu’est-ce que l’inexistence ? » ). De fait, si les actes peuvent se multiplier si facilement et si efficacement, on peut considérer que le temps s’accélère.

stress-temps-travail

De nombreuses actions ne sont pas forcément synonymes de vie riche

Consciemment ou non, chacun souhaite avoir une vie riche et bien remplie. Les technologies d’aujourd’hui ont incroyablement étendu le champ des possibilités, mais font également perdre beaucoup de temps. En fait, on peut faire tant d’actes à la fois qu’on a tendance à se plonger dans une illusion : celle d’agir beaucoup.

En réalité, bien souvent on fait mille petites choses sans en accomplir vraiment aucune. Ou bien à moitié. On se cultive un peu sur tout, on s’informe un peu sur tout, on discute un peu avec tout le monde (que ce soit par SMS ou autre)… au bout d’une journée, on peut avoir mené de nombreuses petites actions et avoir le sentiment d’avoir eu des heures très remplies, alors qu’elles auront été bien vides. À force de chercher à tout faire et tout voir à la fois, on en sait de moins en moins, et on vit de moins en moins. Le temps passe alors sans qu’on soit dans l’accomplissement ou la réalisation.

 

Comment « ralentir » le temps ?

Refuser les nouvelles technologies n’aurait aucun sens. Le métro, le train, l’avion, Internet, le téléphone… tout cela peut être très utile à l’accomplissement. Du reste, selon le fonctionnement du monde d’aujourd’hui, se passer des technologies serait presque impossible, à moins d’aller vivre en hermite.

Le mieux est de rechercher le juste milieu entre les temps anciens et les temps présents.

Temps anciens : on prenait le temps d’accomplir vraiment les actes. Pour exemple, ce n’est pas pour rien si les plus belles œuvres (meubles, sculptures, monuments…) remontent à des siècles ou des millénaires.
Revers de la médaille : on se tuait à la tâche, et on avait la possibilité d’accomplir bien moins de choses.

Temps présent : les possibilités sont presque illimitées. On peut partir autour du monde, se renseigner sur tout sujet, communiquer avec la terre entière.
Revers de la médaille : on est dépassé par tout cela et on a du mal à s’y retrouver. De plus, on est éloigné de la nature, des éléments.

[ File # csp5087602, License # 2453364 ] Licensed through http://www.canstockphoto.com in accordance with the End User License Agreement (http://www.canstockphoto.com/legal.php) (c) Can Stock Photo Inc. / michaeldb

Quelques exemples pour trouver le juste milieu

. Rédigez un eMail comme vous rédigeriez une lettre que vous devriez mettre sous enveloppe et amener à la Poste. N’écrivez pas négligemment et en pensant à autre chose.
. Lorsque vous regardez vos messages (SMS, répondeurs, fil Facebook…) demandez-vous ce qui vous est vraiment utile. Vous verrez qu’une à deux fois par jour est plus reposant et enrichissant que zyeuter l’écran à longueur de journée.
. Ne cherchez plus à occuper absolument chaque seconde de la journée. Parfois, on n’a rien à faire (attente, métro…). Contentez-vous de ne rien faire ! Vous verrez, des tas de pensées et d’intuitions arriveront peu à peu en ces moments-là.

Les exemples pourraient être innombrables. À vous de trouver d’autres façons de ralentir le temps. Vos journées ne seront plus les mêmes… N’hésitez pas à me faire part de vos expériences !

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×

Panier