Le Zen par le jardinage et l’art du Bonsaï ?

Les activités matérielles permettent de se sentir bien, de se sentir mieux… En fait, c’est un élément indispensable du quotidien. Même certaines tâches rébarbatives peuvent s’avérer apaisantes. Le jardinage a pour avantage de ne pas être une corvée et de vous lier à la nature, même si vous êtes en appartement. Connaissez-vous le monde du Bonsaï ? Dans le cas contraire, supposons que vous veniez de débuter et voyons d’un peu plus près la philosophie de ce loisir résolument Zen.

jardin-zen-interieur

Trois principes de jardinage Zen qui font la différence…

Ça y est, votre bonsaï est entre vos mains ! Il s’agit à présent de bien s’occuper de lui toute l’année durant. Ne vous emballez pas, prenez le temps de bien faire les choses… Cet arbre si particulier demande des soins selon son type, mais également selon la saison. En suivant bien toutes les astuces, votre bonsaï sera resplendissant et en pleine santé.

Avant tout, un petit conseil philosophique : voyez votre bonsaï comme un prolongement de vous-même. Qu’entendons-nous par là ? Eh bien vous concernant, vous pourriez sans doute dire…

– Que vous n’aimez pas rester des heures en plein soleil par temps de canicule ;
– Que lorsque vous êtes malade, c’est souvent, car vous n’avez pas pris soin de vous ;
– Que vous ne passeriez pas une nuit dehors par moins cinq degrés ;

Etc.

mediter-en-jardinant

Eh bien, votre bonsaï non plus ! Voyez comme les choses changent, dès qu’on a acquis cet état d’esprit. Si vous parvenez à intégrer ce petit dicton, vous vous occuperez déjà bien mieux de votre bonsaï. Déjà bien mieux que nombre de débutants qui n’ont pas cet état d’esprit. Car oui, cette culture n’est pas qu’une question de technique, mais également d’état d’esprit. En raisonnant ainsi, vous pourrez vous occuper de votre bonsaï, peu à peu, en vous aidant notamment de votre intuition et de votre bon sens. Mais pas seulement bien entendu… l’intention ne suffit pas. Il vous faut également connaître des éléments essentiels, qui vous sont détaillés au cours des pages qui suivent.

Insistons bien sur ce point : concernant les maladies diverses de votre arbre (feuilles jaunies, flétries, se fanant trop vite, branches qui piquent du nez, etc.), apprenez à prévenir plutôt que guérir. La plupart du temps, la maladie se déclare par une culture trop maladroite. Si vous prenez bien le temps de réfléchir à l’arrosage, l’exposition, le taillage, etc. de votre bonsaï, il y a peu de chances pour qu’il tombe malade.

Cultiver la terre pour cultiver son jardin intérieur

Si jamais cela survient, dans la plupart des cas, changer certains axes de sa culture (l’exposer ailleurs, lui donner plus de soleil, ou au contraire plus d’ombre….) suffit généralement à le guérir. Quoi qu’il en soit il vous faudra rester alerte et attentif. Si vous le laissez trop dépérir, il sera peut-être trop tard lorsque vous recommencerez à en prendre soin.

Prévenir plutôt que guérir sera donc notre second principe. Trop de possesseurs de bonsaï attendent qu’il soit malade pour le soigner. En prenant soin chaque jour de votre arbre, vous aurez toutes les chances pour qu’il… ne tombe tout simplement pas malade. Le bonsaï est un prolongement de vous-même ! En prenant soin de vous, de votre corps et de votre esprit, vous tomberez vous-même bien moins souvent malade. Mais ceci est une autre histoire…

bonsai-zen-interieur

Le troisième principe est d’agir selon l’instant présent, et non pas uniquement selon quelques principes généraux. L’instant présent est, par nature, changeant. Tout au long de l’année, prenez donc garde aux intempéries. Aux fortes chaleurs, aux fortes sécheresses. En cas de période de grêle ou de fortes pluies, vous pouvez rentrer votre bonsaï ou bien le couvrir d’un voile de moustiquaire (ou apparenté). Soyez également attentif aux forts coups de vent. Nous allons voir tout cela plus en détail dans les chapitres à venir.

Avez-vous bien acquis les trois principes ? Parfait… vous voilà donc dans l’état d’esprit adéquat.

Souhaitez-vous en lire beaucoup plus ? Découvrez dès à présent mon eBook « Apprenez l’art du Bonsaï » sur Amazon / Google Play / Kobobooks / ou Apple.

Laisser un commentaire