Le magnétiseur bien-être

Une différence notable avec les autres approches du magnétisme ?

Tout dépend lesquelles… globalement oui, il y a une vraie différence. Il ne s’agit nullement de critiquer les autres magnétiseurs, mais d’expliquer en quoi le magnétisme de bien-être diffère du magnétisme de guérison.

  • Le magnétisme de guérison cherche non seulement à supprimer la douleur, mais également à supprimer les maux, et faire en sorte qu’ils ne reviennent pas. Il ne cherche cependant pas, en principe, à remplacer le domaine médical (cela pourrait d’ailleurs tomber sous le coup de la loi. Aucun magnétiseur, qu’il soit de guérison ou de bien-être, n’est censé intervenir dans le domaine médical).
  • Le magnétisme de bien-être cherche avant tout à apaiser, à relaxer. Les ondes transmises sont également là pour donner de la vigueur, de l’inspiration, de l’énergie. Cela peut aider, par exemple pour : faire le point sur son existence / mieux dormir / franchir une étape / se défaire de telle ou telle addiction / se sentir mieux, tout simplement… Etc. Il n’est pas censé guérir, même s’il peut être une aide à la guérison.

Cette différence vient d’une conviction personnelle : un trouble physique, psychique, une maladie survient rarement par hasard. Elle est généralement due à de mauvaises habitudes, des comportements inadéquats. Le tout est donc d’éviter que le mal ne survienne en détectant ce qu’il faut changer, et en modifiant tel ou tel point dans son existence. Une guérison extérieure revient à prendre un médicament : soit un « vrai » médicament matériel, en poudre ou en gélule par exemple, soit un médicament immatériel lié à une pratique de bien-être (que ce soit le magnétisme, ou un autre domaine). Pourquoi pas ? Mais un médicament n’est qu’une solution provisoire.

Il arrive même que ce soit contre-productif. Par exemple, certains dépressifs se font prescrire des produits addictifs et assommants, alors qu’une pratique sportive régulière donne souvent de meilleurs résultats. Pour le développement personnel lié à la guérison, c’est un peu pareil. Guérir, certes… mais ce n’est pas le tout. Le tout, c’est d’éviter que le mal ne revienne. Si vous revenez voir votre magnétiseur tous les mois pour votre mal de dos, dites-vous que le mieux serait peut-être d’étudier avant tout votre posture dorsale au quotidien.

Douleur_fosse_lombaire_pyélonéphrite_-_Pyelonephritis

On parle aussi souvent de rééquilibrer les chakras, les énergies… Là encore, c’est le même problème. S’il y a déséquilibre, le magnétisme intervient alors comme un « médicament » immatériel. Ce peut être tout à fait utile, à condition que cela soit un accompagnement, un point de départ. Et non pas une fin en soi. Si vous sentez que vos énergies sont déséquilibrées (confusion, manque de clairvoyance…), le magnétisme peut vous aider. Vous avez alors deux possibilités :

  • Soit votre séance (ou vos exercices personnels) est un point de départ pour opérer des changements dans votre quotidien, faire le point.
  • Soit la séance est une fin en soi, et vous aurez besoin de revenir chaque mois pendant des années.

Le premier point de vue correspond davantage au magnétisme de bien-être. Le second correspond à des méthodes que je ne souhaite pas appliquer. Du reste, j’estime que cet état d’esprit est bénéfique pour toute pratique, quelle qu’elle soit. Je pense que toute personne qui, depuis des années : se bourre de médicaments / va voir son psychanalyste freudien / consulte je ne sais quel voyant / ne cesse d’aller voir son « rééquilibrateur énergétique »… devrait se poser des questions. Se demander que modifier dans sa vie de tous les jours pour prévenir au lieu de guérir. Nous avons parfois des comportements trop enfantins : ma pratique du bien-être s’oriente vers davantage d’indépendance individuelle, et incite chacun à se responsabiliser.

Nota Bene : je précise que le magnétiseur bien-être n’est pas obligatoirement un professionnel. On peut pratiquer cela en amateur, via ses proches ou son entourage.

En dehors de ces considérations, le magnétisme de bien-être a souvent pour effet d’apaiser et d’amoindrir la douleur. Maux de ventre, de tête, douleurs articulaires… C’est pour cela qu’il est si utile, au sein d’un couple ou d’une famille, de savoir pratiquer le magnétisme. Cela peut également servir à mieux se calmer le soir pour pouvoir bien dormir, mieux gérer un moment stressant, chasser la mauvaise humeur ou les petites déprimes, etc.

Magnétisme et développement personnel

Mon approche du magnétisme n’est pas nécessairement majoritaire.

Nota Bene : Ce n’est pas « mon » approche à proprement parler, car je ne pense pas avoir inventé quoi que ce soit. Dans le monde du bien-être, au fond, on n’invente jamais vraiment rien car tout a été fait depuis des millénaires. On se contente de s’inspirer, de piocher, de reprendre des concepts et de les adapter au monde actuel et à ses propres convictions et expériences.

Bien des visiteurs du blog arrivent sans bien la connaître, c’est pour cela qu’il m’est essentiel de fournir toutes ces précisions. Ma conviction est donc que magnétisme et développement personnel forment un tout indissociable, sont bien plus liés l’un à l’autre qu’on ne le pense. Comment donner une bonne définition du développement personnel ? Ah, ce n’est pas évident. Car en fait, le développement personnel peut être lié à de très nombreuses pratiques. Si la natation vous fait un bien fou et vous permet d’évoluer dans votre vie, cette pratique fait partie de votre développement personnel. S’il s’agit plutôt de promenades / d’art / d’apprentissage d’une langue étrange / de sorties culturelles… Idem. Ceci dit, lorsque l’on parle de développement personnel, on songe en premier lieu à toutes les pratiques directement liées au bien-être du corps et de l’esprit. Atelier d’écriture, expression corporelle, yoga, relaxation, méditation… Ce sont des bases qui doivent faire partie d’un tout. Cet ensemble ne peut se définir à l’avance, et ne peut être général : il doit être adapté à votre Moi. Et nous sommes tous des êtres uniques !

        

Lorsque je parle d’un « tout » ou d’un « ensemble », il faut bien me comprendre. Je ne prétends pas qu’en plus du magnétisme vous devez chaque semaine faire du yoga + du théâtre + du shiatsu + encore 3 ou 4 autres cours ou ateliers. Un ensemble peut être constitué de petits éléments très anodins, mais qui changent la vie. Boire davantage d’eau ? Arrêter la cigarette ? Manger plus sainement ? Communiquer davantage avec son entourage ? Travailler sur sa bienveillance ? Se lever un peu plus tôt le matin ? C’est souvent par les petits changements qu’on amène les grands.

Quels effets magnétiques ?

Le magnétiseur bien-être n’est donc pas étranger à la guérison mais n’en fait pas le principe premier de ses soins. Il s’oriente davantage vers des objectifs directement liés au monde du développement personnel. Soit en un sens, une forme de guérison… mais la guérison de l’esprit (ou d’accompagnement à cette guérison) :

??????????????????

  • amélioration des ressentis, des émotions, de la sensibilité : parvenir à mieux ressentir la vie, l’autre, les événements.
  • évolution de soi, évolution de l’autre : parvenir à se mettre sur un chemin ouvrant davantage de possibilités. Être plus ouvert, se connaître davantage.
  • détente, relaxation : se sentir bien, tout simplement.
  • apaisement : parvenir à chasser plus facilement ses ressentis négatifs et destructeurs : mauvaises pensées, stress, angoisse, inquiétude, nervosité… lorsqu’on pratique le magnétisme, on parvient peu à peu à avoir plus confiance en la vie.
  • méditation, faire le vide en soi et aider l’autre à faire le vide : la pratique du vide est essentielle. Elle permet de se recentrer et d’améliorer son intuition. Elle permet de faire le point, de prendre du recul, de relativiser ses soucis.

Par ailleurs, comme les points ci-dessus l’indiquent, le magnétiseur bien-être aborde une séance dans un état d’esprit « Yin Yang » :

YinYang

  • On se fait du bien à soi en faisant du bien au magnétisé.
  • On se détend soi-même en détendant l’autre.
  • On fait évoluer ses propres ressentis en faisant évoluer les ressentis de la personne !

On est donc dans l’échange. Et si on est, en un sens, dans un certain don de soi, on n’est pas pour autant dans le sacrifice.

Le rapport entre guérison et développement personnel

Un état de bien-être et de plénitude mène, peu à peu, à la guérison de bien des maux. Ou en tout cas mène sur le chemin. Pour cela, l’état de bien-être doit faire partie d’une démarche globale. Pour ajouter un mot sur ce point, je préfère le terme d’évolution à celui de guérison. Qu’est-ce qu’un trouble physique ? Généralement, c’est une conséquence. Soigner une conséquence reste limité, de la même façon qu’il vaut mieux éviter de s’enrhumer en prenant soin de soi que prendre un médicament pour soigner la conséquence d’un rhume. C’est pour cela que je privilégie toujours le travail sur soi. Lorsqu’on s’améliore / que l’on travaille son intuition / que l’on prend soin de sa personne / que l’on développe ses talents / que l’on médite / que l’on prend soin de son prochain, etc. on ne peut qu’aller mieux, et gommer peu à peu les maux qui nous touchent. Par contre, si on ne change rien et que l’on se concentre uniquement sur les conséquences, les solutions trouvées resteront provisoires.

Alimentation, philosophie de vie, rapport à l’autre, communication, exercice physique… Il n’y a pas une seule chose à changer chez soi pour évoluer, mais tout un tas de petites (ou grandes) choses. Le praticien vous aide donc à vous mettre sur cette voie.

IMG_9426

Nota Bene : Sur ce principe, il y a deux extrêmes dans lesquels ne pas sombrer :

1 . Considérer que l’on n’a besoin de rien d’autre que du développement personnel. Certaines personnes vont jusqu’à refuser toute médicamentation, estimant qu’elles mènent leur chemin de vie comme il faut, et que toute maladie ferait alors partie du destin. Je ne saurais trop déconseiller cet état d’esprit.

2 . Penser qu’il ne faut changer QUE de toutes petites choses dans son quotidien. Comme je l’ai dit, les petits changements ont tendance à en amener de grands. Mais parfois, il faut aussi savoir prendre des décisions radicales (déménager, s’orienter vers une autre voie professionnelle, savoir se quitter lorsqu’il n’y a plus rien dans le couple…). Bien sûr, le sujet est vaste. J’y reviens régulièrement dans certains articles et eBooks.

Le premier effet du magnétisme sur les maux est d’atténuer la douleur, parfois même la faire partir. Mais c’est uniquement pour que le magnétisé puisse mieux travailler ensuite sur lui-même. Il n’y a pas de « magie » dans le magnétisme, pas de remède miracle du genre « hop, une apposition et la maladie est partie ». Car toute maladie résulte d’un mal qui doit être traité en profondeur, et qui ne peut se régler définitivement ni par les médicaments, ni par le magnétisme. Lorsqu’on se sent mal, lorsqu’on a un souci (qu’il soit physique ou psychique… de toute façon, l’un est généralement lié à l’autre), on a tendance à rechercher un remède-miracle. On peut alors tomber facilement dans le piège d’un gourou ou d’une secte. On peut également tomber sur un praticien qui sera ravi de vous prescrire 2 séances par semaines pour les 15 ans à venir.

Pour exemple, si vous avez des maux de ventre, cela correspond bien souvent à un stress associé à une mauvaise alimentation. Quel que soit votre traitement médical, quelles que soient vos séances de magnétisme ou toute autre méthode de bien-être, il vous faudra une meilleure alimentation et une vie globalement moins stressante pour venir à bout de ces maux de ventre. Le magnétisme joue alors un rôle d’accompagnement. Il peut vous créer le « déclic » du changement, et vous entretenir sur cette voie. Mais il ne saura rien faire sans vous. Entre le magnétiseur et le magnétisé, c’est donc un travail d’équipe.

La voie du bien-être

Le bien-être est une base permettant de se mettre sur la voie de la guérison et de l’évolution personnelle. Tout ceci est interconnecté ! Une vie réellement riche et paisible mène généralement à la pleine santé. Et c’est parce que tout est interconnecté que lorsque je parle de la pratique du magnétisme, je ne peux parler QUE de cela. Bien vite, je parle également de communication, de rapports humains, de mode de vie, d’hygiène, d’alimentation… Car oui, tout est lié.

Voici le type de magnétisme auquel je crois et que je défends. Je ne me place absolument pas en pourfendeur des magnétiseurs ayant d’autres points de vue ou pratiquant un magnétisme différent. Ils sont d’ailleurs les bienvenus ici pour débattre et s’exprimer s’ils le souhaitent.