La cuisson : bonne ou mauvaise ?

La cuisson est bien moins bonne qu’on ne le pense, car nous n’avons pas été, pour ainsi dire, génétiquement programmés pour cela. On peut même dire que la nature elle-même n’a jamais prévu cet élément dans l’alimentation d’un être vivant. Cuire trop souvent et trop longtemps ses aliments peut causer des déséquilibres de l’organisme, une moins bonne digestion, voire même à la longue de nombreux soucis de santé.

cuisson

C’est encore une idée reçue de croire qu’un repas sans plat cuit n’est pas un vrai repas. Nous nous sommes déshabitués au cru et avons rendu nos mâchoires de plus en plus paresseuses, à tel point qu’aujourd’hui on cherche à éviter le plus possible la mastication.

Vive les crudités et les légumes vapeur

Outre le fait qu’il faut manger plus cru, il faut également faire attention à vos prochaines cuissons :

enfant qui cuisine

– Exit le four à micro-ondes. Cela ramollit les aliments et tue toutes leurs qualités gustatives. Avec ce type de four, vous vous remplissez le ventre sans vous nourrir !

– Cuisez vos aliments à la vapeur plutôt qu’à la poêle. Pourquoi ne pas opter pour un autocuiseur ? Si vous n’aimez pas surveiller les plats, c’est l’idéal.

– Cuisez au four traditionnel autour de 150-250 °.

plat qui cuit

Mais aussi et surtout, songez au cru ! Notre humanité, en réalité, fut portée sur le cru bien des millénaires durant. Notre organisme intègre fort bien les aliments crus, même si nous l’avons bien entendu déshabitué. Pour se remettre au cru, voici quelques conseils très utiles :

. Le matin, songez à vous faire une assiette de morceaux de fruits. Si vous consommez des fruits bio, mangez-les sans les éplucher : la peau des fruits est bonne pour la digestion.

. Pensez aux céréales et fruits secs. Les amandes, graines de courge, noix de cajou etc. se consomment crus et sont excellents pour la santé. N’en consommez pas des tonnes pour autant, mais quelques cuillères, de préférence au matin, vous feront le plus grand bien.

. Préparez-vous des salades à chaque entrée, de préférence avec peu de sauce (il existe également d’excellentes recettes de salade sans sauce).

. Mâchez et mastiquez ! Cela parait évident et pourtant… on ne mastique plus assez. C’est une des raisons pour lesquelles on a tendance à mal digérer. Puis le produit est « dur », plus il a besoin d’être mastiqué. Mâchez jusqu’à ce que la denrée ne soit plus qu’une pâte malléable, presque liquide, dans votre bouche.

. Allez-y en douceur. Au départ, de vraies quantité de cru risquent de faire souffrir votre estomac. Notamment, prenez garde aux quantités et à l’acidité. Habituez-vous au cru par petites touches.

On parle souvent des extracteurs à jus, centrifugeuses et autres. C’est un moyen de manger des légumes sans avoir besoin de les cuire, et sans les consommer d’une façon trop « brutale » pour votre estomac. De plus, cela permet de faire des mélanges et de manger plusieurs légumes rapidement, sans longue préparation. De plus, cela fonctionne aussi bien pour les fruits du matin que les légumes de l’après-midi, et on peut tester quantité de recettes différentes. Inconvénients : le prix de base est généralement d’au moins 500 €, et cela fait consommer sans mastication.

crudivorisme

Pour explorer davantage l’alimentation saine, lisez mon article « Les fruits : idées reçues et véritables apports ».

Laisser un commentaire